Ecrit par Molière, Cyril Boccara et Dynamythe – Création 2013 – Comédie tragique

Don(a) Juan(e)

.

Pour jouer Molière aujourd’hui, il faut le recréer. Le texte original de Molière retrouve sa subversivité dans ce Dom Juan au féminin enchâssé dans la dramaturgie sportive d’un match politique où “Libéraux individualistes” et “Justiciers communautaires” s’affrontent.

Ce dispositif implique le spectateur de l’intérieur, lui fait vivre les interrogations de la pièce et fait de chaque représentation un événement singulier qui s’invente avec son public.

Un Dom Juan d’aujourd’hui

Avez-vous déjà joué à Molière ? Et si le théâtre devenait le nouveau sport de la démocratie ? Cette année le championnat du Dom Juan se joue enfin au féminin. Avec Molière au centre, Dom Juan devient le terrain d’un match mythique mêlant personnages et spectateurs sous le regard d’un arbitre très musical.  Cris, rires, gestes, prise de parole… tous les coups seront permis pour aider chaque camp à faire triompher sa vision du monde. Qui va l’emporter ? Le changement ou la stabilité ? La flexibilité ou la fidélité ? L’individualisme ou le collectif ? Les Libres ou les Justes ?

L’innovation comme un retour aux sources

Notre Dom Juan est une composition à la fois protéiforme et très cohérente. Notre mise en scène creuse le texte de Molière pour en découvrir la profonde moelle, le squelette vivant. Notre innovation est un retour aux sources. Voilà pourquoi nous avons inversé les sexes en faisant de Dom Juan une femme, pour en retrouver toute la saveur subversive.

Voilà pourquoi notre Dom Juan prend la forme d’un match de théâtre-sport entre deux visions du monde. Les libéraux individualistes VS. les justiciers altruistes. Dans ce Stade Théâtral Politique, le public est divisé en deux. Divisé pour mieux se réunir… Car Dom Juan est une pièce sur le conflit comme valeur positive : dans leur face-à-face, deux visions radicales apprennent à se connaître. Mais dès que le conflit s’esquive sous un hypocrite « vivre ensemble », ou se radicalise dans le refus de l’autre, c’est la mort du héros, la fin du théâtre et l’échec de la société.

Le texte de Molière est notre matière première. Nous l’avons inséré dans un dispositif innovant pour amener le public à être impliqué par ce texte, à ce que Dom Juan nous parle, au sens propre comme au figuré. C’est la découverte d’une nouvelle façon d’être spectateur, d’abord en vivant le spectacle de l’intérieur, ensuite en éprouvant chaque représentation comme un événement unique, chaque soir réinventé avec le public.

C’est ce Dom Juan d’aujourd’hui que nous faisons vivre au public divisé, engagé, partie prenante de ce face à face. Ce débat politique, philosophique, humain, touche chacun dans son quotidien.

.


.

.


.

.


.

Vidéos de la création de la pièce avec le public de Bron

(centres sociaux, MJC, maison de retraite, lycées professionnels)

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

<< Retour aux pièces                    Temps de Femmes >>